AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour, bonsoir les amis Le forum à ré-ouvert ses portes le 1 /12 / 2016
News du 03/03 /01: Une nouvelle intrigue est enfin dévoilée =>Rejoindre le sujet
News du 04/03 /01:Rp commun au Rising Moon pour tous les surnaturels =>Rejoindre le sujet
Forum déconseillé aux moins de 16 ans
News du 20 /02 : Les membres du mois de Février viennent d'être élu Smile

News du 06/03 /01:Recensement des joueurs actifs=>Répondre au recensement
News du 15 /04 :Salem recherche une équipe administrative pour repartir à l'aventure !!!
N'hésitez pas à nous mettre un petit mot sur notre publicité sur Pub Rpg Design PRD
Vous pouvez aussi voter sur nos différents Top-Sites !
Merci à tous de vous impliquer autant dans la vie du forum mes chéris !
AVIS DE RECHERCHE
Nous recherchons activement des chasseurs, des sorciers et des vampires
Ils sont en sous nombre et aimeraient bien avoir de nouveaux amis avec qui jouer !

Partagez| .

Notre histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 42

MessageSujet: Notre histoire Lun 28 Nov - 21:18



Contexte









Février 1962
Le père Thomas se réveilla en sueur. Une force invisible et impérieuse l’avait arraché à son cauchemar et c’est le cœur battant à tout rompre qu’il enfila une tunique pour sortir de sa chambre.

L’église sur laquelle il veillait depuis tant d’années n’était éclairée que par quelques pâles rayons que la lune tentait de jeter à travers l’imposant vitrail. Pas un bruit ne venait troubler sa quiétude et la vue du Christ trônant au-dessus de son pupitre apaisa son angoisse. Empli de reconnaissance, il loua le Seigneur de veiller sur lui et joignit les mains pour son premier « Je vous salue Marie » lorsqu’il entendit frapper contre la lourde porte de la bâtisse.

Troublé, le curé se dirigea vers le bruit qui ne cessait maintenant de résonner dans la nuit. Sans appréhension, il ouvrit la porte et ne découvrit devant lui que le parvis de Salem tel qu’il l’avait laissé la veille, partiellement recouvert de neige. Ne voyant personne, il referma la porte, concluant à un tour du vent et vit volte-face pour se retrouver nez à nez avec une ombre vacillante.

- Vous avez passez l’âge pour faire de telles bêtises, s’emporta le religieux.

Une main décharnée saisit sa gorge et se referma tel un étau de plomb.

- Reste à la place qui est la tienne, prêtre, dit l’ombre en le soulevant à trente centimètres du sol. Ta vie n’a que peu d’importance à mes yeux.

Le père Thomas retomba lourdement au sol et reprit une bouffée d’air frais. Le contact de la créature l’avait pétrifié de froid et il aurait juré sur la sainte bible que son sang ne circulait plus.

- Vous en avez trouvé d’autre ? demanda-t-il en toussant.

- Deux, cette nuit seulement. Elles se regroupent, la nuit de la Sans-Saint approche et nous n’avons pas l’avantage du nombre, murmura la créature.

- Le Vatican a promis de l’aide ! s’écria le prêtre.

- De l’aide ? railla l’ombre. Et qui crois-tu que le pontife enverra ? Nous veillons sur l’équilibre des forces de Salem depuis la nuit des temps, mais notre peuple est presque éteint. Qui viendra à votre secours lorsque les sorcières prendront le contrôle de la ville ? Tu connais les Arts Sombres, tu sais donc ce qui dors sous vos pieds…

Le père Thomas acquiesça tandis qu’une peur terrible broyait son cœur.

- En vertu de nos anciennes alliances, l’Ordre consent cependant à vous envoyer notre meilleur soldat, conclut la créature en disparaissant peu à peu dans la nuit. Tiens-toi prêt, tout commence maintenant…

Le prêtre frémit. Depuis des siècles, une paix relative régnait sur la ville, mais elle prendrait bientôt fin. Une guerre éclaterait, opposant des forces qui le dépassait. Ils arrivaient, les vampires, les sorciers et les lycans étaient désormais présent dans ce petit village des États-Unis. Tombant à genoux, il se mit à prier avec ferveur sans apercevoir la silhouette pulpeuse d’une femme se glisser derrière lui sans un bruit.

- Fait de beau rêves, prêtre.

Puis il n’y eut que la douleur, le froid et la douceur de la nuit…

Octobre 2020
Dire que ça recommence de nos jours… Ma mère m’en avait parlée, tout comme sa mère l’avait fait avant elle.

- Ils commencent toujours par rejeter la faute sur nous, peu importe les évidences. Nous sommes les boucs-émissaires parfaits.

La race humaine est mauvaise, c’est vrai. Mais d’autre le sont bien plus… Octobre apportait ses premières neiges lorsque les meurtres débutèrent. N’étant jamais parvenue à se libérer de son lourd passé, Salem avait fait de son image mythique une force. « La Ville des Sorcières », comme on pouvait le lire la plupart du temps. Un peu d’histoire venant se mêler à des légendes farfelues, le tout saupoudré d’une dose d’économie… C’est du moins ce que je pensais en y mettant les pieds avec mes parents l’année dernière. Parfois, on se surprend à vouloir connaître toutes ces créatures de légendes, à espérer qu’elles soient réelles, mais dans très peu de cas, on se retrouve face à face avec l’une d’entre elles…

Il était très tard lorsqu’un hurlement perçant déchira une petite partie de la ville. Alerté par les habitants, le shérif s’était déplacé avec ses adjoints à ses côtés. On les vit s’enfoncer dans la nuit… Puis plus rien. Les jours passèrent, l’inquiétude grandit. Un matin, une fillette tomba sur trois corps méconnaissables tant ils étaient réduits en charpie. On identifia tant bien que mal le shérif et ses adjoints.

Dans Salem comme dans n’importe quelle ville de ce genre, les rumeurs allaient bon train… Monstres, Vampires, Loups-Garous… Tout était bon pour attirer les touristes et leur argent. Un second meurtre eut lieu, puis un troisième et ainsi de suite jusqu’à ce que la police compte dix-sept victimes.

Partout, j’entend des murmures. Je sais ce qui se raconte sur moi et ma famille. Les on-dit, je m’y suis faite. Les gens qui s’écartent sur mon passage, aussi. Au fond je les plains. Comment pourraient-ils se défendre ? Ils sont si faibles, si facile à tuer. Lorsque la nuit tente de s’emparer de votre âme, il est temps de faire un choix.

J’ai fait le mien. Et vous ?

Pour connaître l'histoire des vampires et des lycans, c'est par ici.




Revenir en haut Aller en bas

Notre histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris
» Comment pourrais-je faire de la pub pour notre forum?
» Récupération des données de notre forum
» Accusation de notre forum pour plagiat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALEM  :: La mairie :: Le hall de la mairie de Salem-